11/08/2010

La Somme, terre préservée

vacances 20102.jpg                       vacances 20101.jpg
 
                          vacances 2010.jpg                                   vacances 20103.jpg
      
     J'ignorais tout de la Somme. Je connaissais seulement le nom du fleuve. Ce petit pays possédait plusieurs édifices gothiques, une baie immense et scintillante, des étendues infinies de champs jalonnées d'étangs où dormaient des héros de pierre blanche. Autant de diversité me fascinait. Quand la brume du matin fut dissipée, je restai bouche bée devant le spectacle que m'offrait la nature.
Toutes proches, les dunes du Marquenterre recèlent des trésors de faune et de flore. Dans le ciel, sauvages et majestueux, planent des cigognes et des hérons cendrés.
Plus au sud, les grandes falaises blanches au pied desquelles roulent les galets polis par les vagues.
A l'intérieur des terres, je me surprends à écouter le langage des pierres. Ici, l'Art et l'Histoire se côtoient. Au hasard de mes balades, les témoignages du passé surgissent un à un.
Aux jardins de Valloires, plus de 4.000 espèces et variétés d'arbustes rares se côtoient.
L'abbaye amplifie l'élégance et le raffinement de plusieurs centaines de variétés de roses. Je me laisse porter par mes sens.
 
La Somme fascine par sa capacité à avoir su conserver les valeurs authentiques par respect pour les générations futures.
 
Un petit clic sur les photos.    Jolie balade. 
  

20:57 Écrit par emilie dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |